METART

Maïlys Girodon

Mon travail déploie différents types de géographies : intimes, psychiques, fantasmagoriques, symboliques ou physiques. En tant que construction instinctive, entendement inconscient, elles sont une trace de l’organisme dans le monde extérieur. Un organisme qui assimile, transforme et façonne à travers des paysages mentaux. Il s’agit d’une réappropriation du territoire par la tâche, trace de passage et espace des possibles.

 

 

P1100492