Penalis Transitus

Othmane Taleb

Architect, visual artist, my work is based in part on experimentation multi-technique, observation of mankind, and capture the emotions, characters.

Chaque être suit un chemin bien précis, qui devient au fur et à mesure flou et di-stortionné, les lignes se rejoignent, se croisent, tel des “aimants” qui s’attirent et se refoulent, mâle ou femelle, l’histoire de la naissance, de la vie et de l’amour est là, quelques part entrain de flotter

au-dessus de nos têtes…

La nature humaine absorbe, envahit, enveloppe, étreint ; elle soutient comme une espérance, comme une certitude ; elle émeut, console, sourit et se livre à ceux qui l’aiment. Elle est mystérieuse et visible, toujours vivante, toujours nouvelle, son silence parle, ses bruits, ses murmures révèlent l’harmonie. Elle est aussi belle dans sa simplicité que dans ces magnificences, le dernier des brins d’herbe est rempli de sa beauté.
La solitude peut être considérée comme une expérience subjective intérieure, pas une condition externe, objective. Solitude n’est pas synonyme d’être seul, ni le fait d’être avec d’autres garanti une protection contre les sentiments d’abandon de l’être et des êtres.

https://www.facebook.com/Othmane-Taleb-529665520511149/timeline

art people 1

evolve

"L'insensé n 10"