Shadows and Realities

I’m a french professional photographer based in Nice in France.

This serie is called “Shadows and Realities” and all theses photos have been taken from my windows from my flat in the old town of Nice in France.

The concept is to show that a simple black shadow can generate feelings and emotions and this is a litle suprising because there is only the shadow border to express this art.

This serie have been exposed in a gallerie in Saint Paul de Vence in France and have won the Bob Willoughby price of the “Caisse d’épargne” for a 2010 photo concours (french Banq).
I do exhibition in France in Nice art galeries. I will be proud to show my art in
USA and all over the world.

The photo” Red Riding Hood” have be exposed in the National museum 
“Théatre de la photographie” in Nice. The dimension of theses photos is
usually 70*105 cm with fine art paper.
I put the explaining text of this serie, but in french because my
english level is not enough to do the correct traduction.

Thank you for what you do, this give me a lot of joy to see the good art work of other artists in your website and your facebook page.

My website : anthonygillant.com

my facebook page : Anthony Gillant Photographe

Best regards,

Mr Gillant Anthony

 
Feminity The Mum and her daughter Shadows and attractions Aliens At Dawn Red Riding Hood My Love Sublime Silhouette Together Meeting with friends Alleluia Pending Loneliness

The explaining text in French about the serie “Shadows and Realities”

La série « Ombres et Réalités » a été réalisée des fenêtres de mon appartement dans la vieille ville de Nice.
Cette idée est venue avec une photographie (« féminité ») prise en cadrage horizontal, qui une fois regardée verticalement prenait un sens tout nouveau : comme une vue aérienne avec une ombre prépondérante, cette ombre devenait alors le sujet principal à photographier.

La rue aux couleurs chaudes et unies allait servir d’unité et de révélateur au noir brut des ombres.

Il m’apparut intéressant d’explorer cet univers pour créer un monde dont le sens aurait été altéré, dans le but de créer du surnaturel.

L’idée de cette série est de montrer que la forme noire et opaque est capable de suggérer des émotions et des sentiments plus ou moins définis.

Bien que dans ces photographies s’ajoute une distorsion d’ordre symbolique entre l’ombre et le sujet « réel » qui l’a fait naitre, on doit reconnaître que l’expression de l’ombre se limite principalement au dessin de son contour.

Comment une ombre opaque s’y prend elle alors avec si peu pour exprimer des sentiments?

Comme l’Artiste a besoin de l’ombre, l’ombre a besoin du spectateur, et celui qui la regarde va y voir ce qu’il veut y voir.

Processus artistique connu, l’œuvre n’est au final qu’un support à un processus de communication entre le spectateur et lui même : processus agissant comme une petite méditation sur un bagage émotionnel que l’on réinvesti dans son intimité : c’est l’œuvre qui fait rêver mais c’est le spectateur qui rêve.

N’en est t-il pas ainsi pour toutes nos réalités?
« L’instant émotionnel » est donc remodelé à plusieurs reprises: du sujet à l’ombre, de l’ombre à l’artiste, de l’œuvre au spectateur, et du spectateur à lui-même…

C’est grâce à ces transformations émotionnelles que se crée le surnaturel dans l’art et il semblerait que la forme noire et opaque y ait toute sa place.

Gillant Anthony

Le 15/11/2014 à Nice.

 

The poem I’ve done with a friend about this serie:

« Ombres et Réalités »

 

Au hasard d’une rue, d’une ville, un rayon de soleil se présente.

Vouloir saisir l’unicité d’un instant caché dans la pénombre,

Saisir cette petite forme sombre, cet autre monde,

cet autre ailleurs.

 

Le monde se retourne, le sol devient lumière ,

lumière vers laquelle on avance, l’ombre, le passant.

 

Et à travers cette évasion, l’intention du détail, intégrant pas à pas ce nouvel être,

C’est là l’innovation que l’auteur s’en va chercher.

 

Chercheur d’or de ces silhouettes que l’on croirait pour toujours en voyage,

Un monde poétique vous dit-on,

Pour penser à regarder, à regarder en nous,

Nos ombres satinées,

Le sens Vrai des choses.

 

Texte : Stephen Ade-Martel, Anthony Gillant

 

www.anthonygillant.com + https://www.facebook.com/Anthony-Gillant-Photographe-199074713473627/?ref=hl